« Mais plus on l’accablait, plus il multipliait et s’accroissait; et l’on prit en aversion les enfants d’Israël.»
– Exode 1 :12

A plusieurs occasions dans l’histoire, l’oppression commença par la peur au ventre. Certains grands rebondissements, inattendus et soudains, réduiraient ceux qui sont libres à la soumission, allant à avoir peur de douleurs, ou encore à mourir de peur. L’Égypte prit ce chemin avec le peuple de Dieu. Certainement le peuple se demanda pourquoi Dieu permit une circonstance si merveilleuse se détériorer. Ne vous êtes-vous jamais posé une question semblable? Peut être pour votre travail, vos relations aux autres, vos études, votre mariage, votre ministère,… tout était au départ plaisant et prospère puis d’un coup tout s’est détérioré et assombri. Vos supérieurs, professeurs, parents et conjoint deviennent oppressants et causent que la mort soit plus attractive que la vie.
Mais comme les Israélites, il y a une manière de mettre la peur au ventre de votre oppresseur et il s’agit de : Plus. Lorsque nous permettons aux épreuves d’accomplir leurs missions, ces épreuves nous donnent plus que ce que nous avions au départ. En effet, Plus nous sommes oppressés, Plus nous grandissons. Plus nous sommes oppressés, Plus de gloire est amassé sur nous. Lorsque l’oppresseur voit que nous prospérons sous ses bras de fer, la peur entre dans son cœur. Il réalise que tous ses efforts ne peuvent pas nous éloigner de l’objectif de Dieu et de ses promesses dans nos vies. La nuit la plus noire pour l’oppression permet uniquement aux bénédictions de Dieu d’être plus éclatantes pour nous.

Prière : Seigneur, je ne prie pas pour que l’oppression soit sur moi ou un autre. Cependant, lorsque cela vient, enseigne-moi à mettre la peur dans le cœur de l’oppresseur en continuant à croire qu’il ne peut arrêter ton objectif et tes promesses dans ma vie. Que ta grâce, ta puissance et ta bonté brille davantage dans les ténèbres. Au nom de Jésus. Amen.

Suivez-nous: